Actualités 2014

13/04/2017

Manager les risques qui se multiplient exige un engagement des dirigeants sur l’éthique, la compliance et la bonne gouvernance et d’avoir un compliance officer qui sache fédérer tous les responsables.

13/04/2017

Compliance officer – positionné entre le conseil d’administration, le comité exécutif et la direction juridique, ce rôle dépasse la conformité et l’éthique pour englober les risques et les enjeux business dans l’évolution de la culture de l’entreprise.

13/04/2017

Auditer les programmes de compliance et la façon dont ils sont respectés par les dirigeants d’une société cible permet d’évaluer les risques de réputation « embarqués » lors d’une acquisition.

13/04/2017

Face aux risques d’amendes élevées et d’image ternie lors de délit de corruption, on conseille aux dirigeants d’instaurer et de faire respecter des programmes de compliance robustes.

13/04/2017

Au-delà de son expertise juridique, le directeur juridique contribue à réduire les risques et à instaurer une culture compliance efficace. En faire un business partner et le rattacher au dirigeant de l’entreprise fait de plus en plus sens.

13/04/2017

Alors que de nombreux pays ont durci leur politique de lutte contre la corruption, on conseille aux dirigeants d’instaurer et de faire respecter des programmes de compliance robustes.

13/04/2017

Par-delà son rôle de prévention et de réduction des risques, la compliance est un vecteur essentiel de diffusion des valeurs de l’entreprise top down & bottom up.